logo-extra Extra Bold Retour à l'accueil

Where is Polichinelle ? Polichinelle is dans le tiroir

6 juin 2014

Polichinelle

On est enfin en juin !
À ce propos, vous n’avez jamais remarqué ?
Tandis que la nouvelle année semble consommée depuis longtemps déjà, en juin, les gambettes se dévoilent, les vêtements s’allègent, s’ajustent. En juin, le moral est en hausse et les couples sont amoureux (pour 3,5 mois encore, avant le déclin de ce fichu moral). En juin, ce qui était resté à l’abri des regards indiscrets se révèle à tous : en juin, le syndrome du ventre arrondi semble s’être subitement généralisé chez les populations féminines fertiles.

Pour les mauvaises langues, je précise qu’il n’est pas question ici de sortie de l’hiver ou d’excès de crudités. Nous parlons bien du ventre arrondi de la grossesse.

Chez Extra, on n’a évidemment pas échappé à la règle, et le « tombé du gros pull en laine » au profit du top moulant de Caro a suscité de vives réactions de surprise au sein des équipes ces derniers jours. Plus de doute, le polichinelle est bien dans le tiroir !

Avec cette envolée de femmes enceintes en ce mois de juin, un fait devenu habituel ces derniers temps m’a soudainement sauté aux yeux : la grossesse est à l’origine d’une spirale créatrice de dingue. Les futures mamans n’ont plus seulement des envies de fraises, elles veulent CRÉER !
Couture, tricot, scrapbooking et déco intérieure sont les principales marottes des futures mamans du 21ème siècle.
Pour les plus entreprenantes, l’envie et le passe-temps du congés mat’ sont même devenus de réelles options de business accompagnant le changement de vie (un nourrisson, ça remet visiblement les idées en place !).

Lyon est un bel exemple de cet engouement pour ce que nous pourrions qualifier « d’entrepreneuriat maternel » (l’entrepreneuriat féminin motivé par le nouveau statut de mère). Certes, la ville est à l’origine très créative, mais le marché est clairement en plein essor. Le numérique et les sites de partage de tendances (ETSY, Pinterest, etc.) ont donné un bon coup de pouce et animent largement cette effervescence : le rêve est plus facile d’accès, l’engagement moins couteux, les risques plus limités, les chances de succès restent encore plutôt bonnes (le marché n’est pas encore trop saturé), et finalement, même si ça ne fonctionne pas pour du plein temps, le projet peut tout de même mettre du beurre dans les épinards ponctuellement.

Qui aujourd’hui n’a pas dans son entourage (plus ou moins proche) une maman créatrice pour enfants, qui vend ses créations en ligne ?
Et ce n’est pas tout. Pour celles qui n’ont pas de talent créatif mais qui compensent avec une forte sensibilité, c’est l’option boutique de déco pour enfants qui s’envisage, relayant bien souvent les créations des autres mamans locales. Bon là, je me dois d’aborder le cas du Petit Souk, qui montre bien l’enthousiasme et le potentiel de marché de l’univers de l’enfant : d’une boutique au départ confidentielle dans le nord, le Petit Souk est devenue une boutique ultra convoitée, qui a pu exporter son concept dans plusieurs villes de France (dont Lyon, chic !).

Dans un autre registre, les mamans bloggeuses tentent aussi leur chance, mais là, la garantie de succès est bien moins évidente (le problème avec les blogs, c’est que ça ne marche pas à tous les coups).

 

Pour illustrer mes propos, je vous propose 3 de mes références lyonnaises, qui vous donneront peut-être des idées (de grossesses, de créations, d’achats, de tout ce que vous voulez !) :
Mathuvu
L’instant poétique
Le Petit Souk
www.soupeaulait.com
N’étant pas tout à fait dans la cible, la liste n’est pas exhaustive, je vous invite à la compléter… Faut bien partager un peu hein !

 

Et parce qu’un accouchement, ça ne se fait jamais seul, faites-vous accompagner pour celui de votre entreprise si vous êtes dans le Grand Lyon !
Lyon Ville de l’Entrepreneuriat

Par Florence Justin

Florence a travaillé 4 ans en agence spécialisée en stratégie de communication avant de rejoindre Extra.

Voir tous ses billets

Il y a 1 commentaire

  • Guillaume le07.06.2014à9h29

    Très bon billet 🙂

Ajouter votre commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *